Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Auteure d'une exemplaire fidélité à ses préoccupations, France Daigle fait quand même puissamment progresser ses personnages et ses thèmes d'un livre à l'autre. Pour sûr le démontre éloquemment. Jamais encore elle n'avait poussé à un tel dépassement sa passion pour les chiffres, les sondages, les compilations. Jamais non plus elle n'avait accordé à sa langue acadienne une attention aussi vigilante et chaleureuse.

France Daigle aime morceler le propos et faire mine de succomber au caprice de l'instant. Sans jamais troubler la fluidité du débit, tout semble discontinu, étranger à ce qui précède ou suit. Puis, comme dans une courtepointe qui avoue lentement ses préférences et les réserve aux regards réfléchis, des accents se dégagent, des parentés émergent. La comparaison se justifie d'autant plus que l'auteure inclut elle-même la broderie et ses minuties dans son évocation de la vie.

Les statistiques sont omniprésentes. Un . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement