Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

La pornographie sous toutes ses formes est une industrie multinationale générant cent milliards de dollars américains chaque année. Or, loin d’être une simple communauté socio-économique avec ses produits, ses foires commerciales et ses stars, la pornographie contemporaine imbibe la culture populaire par le biais de la « porno chic » publicitaire, par la proximité constante de l’érotisme dans les médias qui brouille les codes moraux et par la valorisation sans vergogne de modèles relationnels s’apparentant à l’échangisme crû sans amour.

Conséquence plus grave, en hypersexualisant les adolescentes, voire les fillettes, et en exposant des mannequins pseudo-infantiles, le nouvel ordre pornocratique qui s’instaure procède à une « pédophilisation » du désir adulte et rend floues les barrières entre une saine sexualité et l’illégal/immoral.

Cet essai expose brillamment les dangers de cette dérive et l’inexorable glissement vers la banalisation d’abus d’enfants.

Enregistrement