Numéro 102

Loco Locass

POIDS PLUME

Fides, Montréal, 2005
128 pages
24,95 $

Superbement conçu, Poids plume poursuit le travail amorcé chez Coronet Liv avec Manifestif en incarnant les chansons du groupe Loco Locass sous forme de bouquin. On peut y constater avec volupté l’arsenal de tropes et la complexité des réseaux sonores contenus dans les albums In vivo et Amour oral, où l’équilibre entre le message et l’expression est nettement supérieur à la moyenne de ce qui se fait actuellement en matière de rap et de chanson francophone. La qualité des textes est de plus appuyée par un joli assortiment d’illustrations signées Alain Reno et par des photographies tirées de spectacles et de sessions d’enregistrement, ce qui ne saurait manquer de ravir les amateurs du groupe. Par contre, comme c’est en général le cas dans ce genre de transposition, les mots seuls ne parviennent pas tout à fait à combler le vide laissé par la musique, et ce, malgré une inventivité verbale peu commune. Il est donc préférable d’être minimalement initié au phénomène musical et scénique pour bien profiter de cet objet, qui n’a cependant rien d’une manœuvre opportuniste. Outre ses multiples références littéraires, l’ouvrage bénéficie d’une brève préface du docteur en philologie Alain Thernes, ce qui, avec l’appui des éditions Fides, consolide l’entreprise de consécration culturelle du rap francophone qui caractérise Loco Locass. Reste à voir – alors que l’esthétique tend maintenant chez le trio à égaler le polémique – si l’esprit du groupe survivra à ses références souverainistes, ou s’il pourra se renouveler.

Publié le 27 février 2006 à 15 h 39 | Mis à jour le 7 novembre 2014 à 14 h 33