Patrice Desbiens

POÈMES ANGLAIS

LE PAYS DE PERSONNE

Prise de parole, Sudbury, 2010
223 pages
14,95 $

Patrice Desbiens parle encore et depuis longtemps, par l'acte poétique, d'une profonde aliénation située au cœur du quotidien. L'art sera ainsi le révélateur d'un vide qui nous limite, sinon nous brise. Et cette esthétique n'est en aucun cas rédemptrice : elle EST, surgissant des petites failles anodines d'une pesante quotidienneté qui fait, par un curieux retour des choses, parvenir le poète à des considérations plus globales, disons « sociocritiques », sur l'inhumain mais toujours par l'art. Chez Desbiens, étonnamment, la vie quotidienne, malgré ou à cause de ses aléas, se fait œuvre d'art.

Ce livre est une réédition en un volume de trois œuvres de Desbiens, actuellement considéré comme un écrivain important de la francophonie dans son acception nord-américaine. Poèmes anglais (Prise de parole, 1988) marque la rupture avec Sudbury, sa ville natale. La solitude du poète ' exécré par une société capitaliste marchande . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 3 décembre 2010 à 12 h 56 | Mis à jour le 13 juin 2015 à 11 h 45