Accueil > Commentaires de lecture > Essai > PETIT ÉLOGE DE LA RUPTURE

Brina Svit

PETIT ÉLOGE DE LA RUPTURE

Folio, Paris, 2009
110 pages
3,95 $

L'écrivaine franco-slovène Brina Svit vit à Paris et se réfugie parfois dans son repaire, au cœur d'un village slovène. Deux doigts à l'est de l'Italie, sur le magnifique plateau du Karst. Vue imprenable sur l'Adriatique. Quand elle ne danse pas le tango à Buenos Aires ou ne participe pas à quelque salon littéraire, quelque part dans le vaste monde.

Lors de notre rencontre au Salon du livre de Québec, elle revenait de Reykjavik « où se passe [son] nouveau roman » ' qu'elle n'arrivait pas à terminer ' et était follement en amour, me disait-elle. Une histoire malaisée « vu qu'ils étaient mariés chacun de son côté et qu'ils avaient des enfants ». Puis l'inévitable rupture. Une histoire d'amour qui se termine avec un texto, qui fait mal, qui conclut : « Trop compliqué tout ça. Je sors de ta vie ».

Récit autobiographique, le Petit éloge de la rupture égrène petits et grands malheurs . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 14 novembre 2010 à 15 h 13 | Mis à jour le 14 juin 2015 à 11 h 59