Accueil > Commentaires de lecture > Essai > PAYSAGES IMAGINAIRES DE L’ACADIE

Sous la direction de Denis Bourque, Marie-Linda Lord

PAYSAGES IMAGINAIRES DE L’ACADIE

UN ATLAS LITTÉRAIRE

Institut d'études acadiennes et Chaire de recherche en études acadiennes, Moncton, 2009
143 pages

On sait que l’Acadie, qui couvrait jadis certaines régions de la Nouvelle-Écosse et de ce qui allait devenir l’Île-du-Prince-Édouard et l’île du Cap-Breton, a subi une fracture historique, en 1750 (le Grand Dérangement), qui devait morceler à tout jamais le territoire acadien. En amont comme en aval de cette blessure mémorielle, l’Acadie a puissamment nourri l’imaginaire littéraire, ce que le récent dossier de Nuit blanche (été 2009) consacré à la littérature acadienne a rappelé. Or, vient de paraître, à l’initiative de chercheurs de l’Université de Moncton et de l’Université de Pise, un atlas littéraire, à la fois célébration et hommage aux « paysages imaginaires » de l’Acadie à travers l’œuvre de six écrivains contemporains : Antonine Maillet, ambassadrice des lettres acadiennes ; les poètes Gérald Leblanc, Herménégilde Chiasson et Serge Patrice Thibodeau ; le romancier Jacques Savoie et l’écrivaine France Daigle. L’œuvre de chaque auteur est introduite par un spécialiste qui met en valeur les représentations spatiales qui sont déployées, la géographie identitaire qui habite l’écriture, l’expérience symbolique qui enrichit les lieux du monde réel. Abondamment illustré, l’atlas propose des photos, des cartes géographiques, des dessins, des tableaux, qui prolongent l’imaginaire littéraire et aèrent agréablement la disposition d’ensemble des textes. Ce très bel ouvrage ajoute une pierre de plus à la reconnaissance d’une littérature qui n’a jamais été aussi vivante qu’aujourd’hui.

Publié le 13 octobre 2010 à 17 h 31 | Mis à jour le 12 novembre 2014 à 9 h 50