Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > MURMURES D’AVANT-PLUIE

Élaine Bégin

MURMURES D’AVANT-PLUIE

Le Loup de Gouttière, Québec, 2000
64 pages
9,95 $

Ce recueil d’une jeune poétesse s’ouvre sur une adresse à la Mère, à un recommencement de l’être et de notre présence au monde. La mémoire est directement liée à la possibilité de l’Écriture, même si la trajectoire de chacun de nous n’est pas aisément lisible : l’Autre se fait plutôt absence Les thèmes structurant cette poésie sont de l’ordre du connu : la mémoire, l’Autre, l’écriture, l’étrangeté d’être jeté dans le monde et la fragmentation de l’identité. On nous dit : « ton mal se passe de raison / son audace à peine retenue / partage ton existence en quelques fragments / où mettre de l’ordre serait dérisoire ». Cette poésie est, somme toute, plutôt élégante et raffinée malgré un manque d’originalité assez évident.

Publié le 14 janvier 2003 à 14 h 21 | Mis à jour le 14 janvier 2003 à 14 h 21