Accueil > Commentaires de lecture > Essai > MICHELINE BEAUCHEMIN

Laurier Lacroix

MICHELINE BEAUCHEMIN

Du Passage, Outremont, 2009
192 pages
44,95 $

Micheline Beauchemin est une artiste reconnue. Le Musée national des beaux-arts du Québec vient de lui consacrer une salle et Laurier Lacroix, historien de l'art et lauréat du prix Gérard-Morisset 2008, vient de publier un bel ouvrage sur ses créations. S'il est vrai que l'œuvre de Micheline Beauchemin est exceptionnelle en ce qu'elle est à la fois tapisserie, sculpture et œuvre d'intégration, la manière dont l'auteur approche l'artiste et son œuvre est elle aussi fort intéressante.

Un, deux, trois, quatre des lieux, des déplacements d'un lieu à l'autre, une ouverture à des cultures autres, l'apprentissage de techniques inconnues, un intérêt pour des matériaux différents. À travers tout cela, un mot : la tapisserie qui enchante l'artiste et qui, avec chaque changement de matériau, prend des allures inattendues. À ces changements, il faut ajouter ceux que connaissent le monde de l'art au Canada, d'une part et . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 30 décembre 2009 à 17 h 38 | Mis à jour le 18 juin 2015 à 15 h 50