Accueil > Commentaires de lecture > Essai > MÉTIER COMMERÇANT 1852-1977

Numéro 142

Claudine Marcoux

MÉTIER COMMERÇANT 1852-1977

Publications du Québec, Québec, 2015
209 pages
32,95 $

L’histoire visuelle du Québec est admirablement bien servie par des collections comme « Aux limites de la mémoire » des Publications du Québec. Métier commerçant 1852-1977 commente près de 200 photographies de détaillants québécois ; les plus anciens clichés datant du XIXe siècle montrent des marchés publics de Québec, de Montréal, de Joliette et de Trois-Rivières, tandis que d’autres rappellent le commerce de la fourrure qui existait depuis la Nouvelle-France. Parmi les images mémorables contenues ici, on revoit l’ancien mail Saint-Roch recouvrant la rue Saint-Joseph, une succursale de la Librairie Garneau, ou encore la façade d’origine du vénérable magasin Simons de la côte de la Fabrique, coincé à l’époque entre le restaurant Kerhulu et la bijouterie Birks ; on remarque avec étonnement l’affichage à prédominance anglaise sur cette artère commerçante du Vieux-Québec. Une . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 9 avril 2016 à 8 h 51 | Mis à jour le 6 avril 2016 à 14 h 56