Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > L’HOMME À LA HACHE

Laurent Chabin

L’HOMME À LA HACHE

La veuve noire, Longueuil, 2003
132 pages
14,95 $

Fondée par Edith Madore en 2002, La veuve noire a déjà publié plusieurs romans fantastiques et policiers, dont L’homme à la hache de Laurent Chabin, un récit au scénario acéré qui n’est pas à mettre entre toutes les mains… Tout commence pourtant comme une histoire banale de couple séparé qui se partage la garde d’un enfant. Mais un dimanche soir, alors qu’Angèle se rend comme convenu chez son ex-conjoint pour reprendre sa petite fille de cinq ans, une terrifiante surprise l’attend. Le petit corps de Louise est retrouvé sans vie dans la maison, la tête fendue par une hache abandonnée non loin de là. Les soupçons de la mère se portent aussitôt sur le père, introuvable… Mais l’affaire, on l’imagine bien, se révélera beaucoup plus tordue qu’à l’heure des premières constatations. Et peut-être même nous entraînera-t-elle vers des révélations inconcevables. « Je vois une petite fille au front ensanglanté qui hurle en suppliant, les yeux démesurément agrandis par l’épouvante, puis l’effrayante silhouette d’un homme brandissant une hache – mais est-ce vraiment un homme ? je ne distingue pas son visage Je ne vois que son sourire carnassier, dont j’attends la morsure qui me délivrera enfin de mon supplice. »

Une insoutenable vérité attend ainsi le lecteur au dénouement d’un horrible suspense.

Tranchant.

Publié le 15 juin 2004 à 11 h 45 | Mis à jour le 15 juin 2004 à 11 h 45