Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > L’HISTOIRE DE PI

Numéro 93

Yann Martel

L’HISTOIRE DE PI

XYZ, Montréal, 2003
333 pages
25 $

Perdu en mer après le naufrage du cargo Tsimtsum, dérivant sur une chaloupe de sauvetage dans les eaux internationales du Pacifique, le jeune adolescent indien Piscine Molitor Patel (Pi pour les intimes) fait l’apprentissage de la vie – de la « vraie vie » s’entend, qui n’a de but premier que la survie pure et simple. Au tout début du périple, il partage son embarcation de fortune avec le cuisinier du navire et quelques animaux de zoo : un zèbre, une hyène, le tigre du Bengale dénommé Richard Parker et quelques rats de cale. Voilà réunis des personnages fort étranges pour tisser la trame d’une aventure crédible. Mais justement qui dit « crédible » ?

Primé par le Booker Prize 2002, L’histoire de Pi révèle ici l’étoffe d’un grand conteur. Car il s’agit bien d’un conte philosophique, d’une histoire habile et originale où la fiction se met au service de la philosophie, d’une quête du fondement même des valeurs humaines. Ramenant la vie à quelques actes – reliés au simple fait de se maintenir en vie -, Yann Martel va droit au cœur du désir de vie et de ce qui en découle. Les conditions extrêmes dans lesquelles évolue son héros en font un être à part, un être pourtant semblable à celui qui se terre en chacun de nous mais dont nous oublions jusqu’à l’existence, tout affairés que nous sommes.

Pi voit la mer, le ciel, le soleil, la lune, les nuages, les animaux qui s’entre-déchirent, il voit le tigre Richard Parker, il sent le vent, la pluie, la menace, il touche, il bricole, il distille de l’eau, il pêche, il prie, il mange et il rêve. Contre toute attente, loin du tissu du monde, n’ayant pour perspective que le bleu infini du ciel et de la mer, seul avec les éléments, Pi survit. Dans sa déveine, il découvre et accepte au jour le jour ce qu’il en coûte d’efforts et de tourments pour être au monde. Puis un jour, il revient sur la terre ferme, au Mexique, où on le presse de raconter son histoire. Et alors, deux mondes se heurtent : « Il n’y a rien comme la raison pour maintenir les tigres à distance ».

Fox 2000, la maison de production hollywoodienne, travaille à l’adaptation de L’histoire de Pi.

Publié le 10 décembre 2003 à 12 h 54 | Mis à jour le 10 décembre 2003 à 12 h 54