Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > L’HABITUDE DES BÊTES

Lise Tremblay

L’HABITUDE DES BÊTES

Boréal, Montréal, 2017
168 pages
19,95 $

Le nouveau roman de Lise Tremblay nous donne rendez-vous avec une petite fin du monde.

Le narrateur, Benoît, habite un chalet sur le bord d’un lac dans la réserve faunique pas très loin de Chicoutimi. À la retraite, il passe l’essentiel de son temps à s’émouvoir douloureusement, comme si chaque jour était le dernier, de la beauté du paysage en écoutant de la musique classique. Son seul souci est son chien auquel il reste très peu de temps à vivre. Quotidiennement, il échange quelques phrases avec Rémi, homme à tout faire du village, marche jusqu’au chalet de Mina, une vieille femme malade qui refuse de se soigner et dont il admire la force et la lucidité. Tous sont inquiets par le climat qui règne au village en cette période de chasse. Car la bande de Stan Boileau, un chasseur sans scrupule qui contrôle le territoire, a décidé d’éliminer la meute de loups qui attaquent les orignaux, cependant que le . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 23 décembre 2017 à 13 h 28 | Mis à jour le 31 décembre 2017 à 16 h 09