Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE


Rien ne va plus dans la vie de Paul Lacroix depuis que sa fille de 21 ans, Florence, a été sauvagement assassinée chez elle. Alberto Rinaldo, le petit ami de la défunte, est le premier soupçonné mais aucune preuve ne vient étayer cette hypothèse. Bientôt, le père inconsolable est confronté à des manifestations étranges et inexplicables. Peu enclin à croire aux fantômes, il est contraint de se rendre à l’évidence : quelqu’un ou quelque chose cherche à le renseigner sur ce qui est réellement arrivé. « Cette nuit-là, ce fut un bruit étrange qui le réveilla, une sorte de raclement désagréable comme celui produit par quelqu’un qui avance en se traînant les pieds après avoir marché dans le sable. [ ] De nouveau la peur s’était emparée de son esprit, surtout qu’au même moment il aperçut qu’il y avait de la lumière dans la chambre de Florence. »

Fantômes ou pas, il faudra à Monsieur Paul et aux enquêteurs une certaine ouverture d’esprit pour percer le mystère et mettre au jour un terrible secret. Jusqu’au dénouement qui laisse ouvertes bien des théories Un polar (le premier de Bernard Couët, qui a déjà publié quatre autres romans) de facture classique, bien ficelé. Un régal pour les amateurs.

Enregistrement