Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LES TRIADES DE SHANGHAI

Bi Feiyu

LES TRIADES DE SHANGHAI

Trad. du chinois par Claude Payen
Philippe Picquier, Arles, 2007
239 pages
32,95 $

Même si ce roman de Bi Feiyu vient tout juste de paraître en traduction française, bon nombre de cinéphiles en connaîtront déjà l'intrigue : Les triades de Shanghai a été porté au grand écran par Zhang Yimou en 1995, dans un film mettant en vedette Li Gong (Memoirs of a Geisha) dans le rôle de l'inoubliable Bijou. Car, ainsi que le suggère le gros plan de visage en couverture, c'est véritablement elle qui occupe le cœur de ce roman du Shanghai interlope des années 1930. Égérie du chef du gang de la Tête du Tigre, la chanteuse et danseuse Bijou s'impose d'emblée par sa personnalité impossible et complexe. Aussi capricieuse qu'imprévisible, elle peut passer sans transition des élans de tendresse aux manifestations de la plus cruelle froideur. Reine des nuits chaudes de Shanghai, elle finit par causer sa perte, ainsi qu'a tôt . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 16 juin 2008 à 21 h 45 | Mis à jour le 26 juin 2015 à 10 h 34