Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LES RAJAHS BLANCS

Gabrielle Wittkop

LES RAJAHS BLANCS

Verticales, Paris, 2009
401 pages
42,50 $

Publié initialement en 1986, Les rajahs blancs est le septième livre de Gabrielle Wittkop paru chez Verticales depuis 2001. Alors que la romancière est réputée pour traiter de thèmes dérangeants dans un style somptueux, elle s'abstient, dans Les rajahs blancs, de puiser dans la même veine sadienne que Le nécrophile (1972) ou La marchande d'enfants (2003). Le roman s'inspire de la vie de l'aventurier James Brooke (1803-1868), ancien lieutenant de l'East India Company qui fonda la dynastie des rajahs blancs de Sarawak en 1841. Wittkop retrace les 105 ans d'existence du Raj britannique et dresse un portrait contrasté des trois rajahs blancs : James Brooke, le chasseur de chimères, dont s'inspira Joseph Conrad dans Lord Jim (1900) ; son neveu Charles, le bâtisseur hasardeux, francophile et ladre passionné, de même que le fils . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 30 décembre 2009 à 21 h 15 | Mis à jour le 18 juin 2015 à 16 h 06