Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Si Michel Tournier avait la quarantaine bien sonnée quand il publia son premier roman, Vendredi ou Les limbes du Pacifique, en 1967, il fait figure de jeunot à côté de Kim Zupan, âgé de 61 ans lorsqu’est paru The Ploughmen en 2014. Avant de s’essayer à la littérature, Zupan a tâté de plusieurs métiers : il a été professionnel de rodéo, pêcheur de saumons en Alaska et même réparateur d’avions à réaction. Il enseigne aujourd’hui la menuiserie à Missoula, Montana. Cet État américain, qui forme le décor des Arpenteurs et donne lieu à de nombreuses évocations ensorcelantes, appartient à la géographie intime du romancier puisque celui-ci a grandi dans les environs de Great Falls. Depuis sa parution, Les arpenteurs a soulevé un concert d’éloges, nullement exagérés : le livre de Kim Zupan possède le côté à la fois sauvage et . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement