Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LE RÊVE DU VILLAGE DES DING

Yan Lianke

LE RÊVE DU VILLAGE DES DING

Trad. du chinois par Claude Payen
Philippe Picquier, Arles, 2007
329 pages
34,95 $

« Ils tombaient comme les feuilles mortes. La lumière s'éteignait et ils n'étaient plus de ce monde. » Ces hommes et ces femmes de tous âges qui meurent par centaines dans les villages du Henan, ce sont les paysans pauvres qui, poussés par les autorités locales, ont vendu leur sang pour la fabrication du plasma. Dix ans après cette folie de collecte de sang faite sans la moindre précaution, des familles entières sont emportées par le sida. Mais si le gouvernement de Beijing a fini par admettre sa responsabilité dans ce scandale, le roman de Yan Lianke, lui, est interdit de publication dans son propre pays.

Mais Yan Lianke est habitué au scandale. Son précédent roman, Servir le peuple, publié chez Philippe Picquier, a aussi été interdit. L'ancien écrivain de l'armée, très populaire en Chine, a écrit Le rêve du village des Ding, roman inspiré de . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 juin 2007 à 14 h 35 | Mis à jour le 3 juillet 2015 à 14 h 02