Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LE PAPILLON DE SIAM

Numéro 121

Maxence Fermine

LE PAPILLON DE SIAM

Albin Michel, Paris, 2010
154 pages
27,95 $

Dans son dernier roman, Maxence Fermine redonne vie à l'explorateur français Henri Mouhot, né à Montbéliard en 1826 et mort à Luang Prabang au Laos en 1861. À peine sorti de l'enfance, Henri rêve d'aventure et de liberté. Un professeur qui l'a remarqué aiguise encore son désir de voyager en lui donnant à lire de grands auteurs : Homère, Cervantès, Voltaire Lorsque l'occasion se présente enfin, Henri part pour Saint-Pétersbourg où il enseignera le français à deux jeunes filles de bonne famille. Mais c'est au Cambodge et au Laos qu'il passera le plus de temps. C'est ainsi que débute la brève biographie romancée d'un explorateur méconnu à qui l'on doit, entre autres, la découverte des ruines d'Angkor, la cité interdite, ancienne capitale de l'Empire khmer.

Voilà un homme épris de liberté qui n'hésite devant rien. Pour financer le voyage, son mécène exige qu'il rapporte pour la . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 3 décembre 2010 à 13 h 30 | Mis à jour le 13 juin 2015 à 11 h 47