Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LE MYTHE DE MENG

Su Tong

LE MYTHE DE MENG

Trad. du chinois par Marie Laureillard
Boréal, Montréal, 2009
221 pages
21,95 $

Nous faisions écho, dans le numéro 105, hiver 2006-2007, du lancement de la collection « Les mythes revisités » avec la publication simultanée des trois premiers titres. L'objectif de l'instigateur : d'ici 2038, confier à cent écrivains réputés la réécriture d'un grand mythe universel de leur choix selon leur vision propre. Le quatrième titre, Le mythe de Meng, est l'œuvre du Chinois Su Tong, célèbre notamment pour son roman Épouses et concubines qu'il a lui-même adapté pour le cinéma.

Les titres précédents puisaient parmi les mythes les plus connus d'Occident, soit l'histoire de Pénélope, indissociable de celle d'Ulysse, ou encore celle du Minautore. Le mythe de Meng réfère quant à lui à une légende inconnue dans la civilisation gréco-latine, sauf des sinologues. Le lecteur d'ici ne peut ainsi mesurer la distance entre . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 30 décembre 2009 à 21 h 07 | Mis à jour le 18 juin 2015 à 16 h 18