Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Ce livre est un véritable régal, tant pour l’esprit curieux, le dilettante gourmand qui ne craint pas de s’aventurer hors des sentiers reconnus de la gastronomie que pour l’amateur de livres soignés. Il faut ici souligner la qualité de la mise en pages qui, tout en étant inventive, ludique et efficace, ne perd jamais de vue l’objet qu’elle doit servir : le texte. Et ce dernier sait instruire et amuser le lecteur sans jamais faillir à la tâche.

Comme son titre l’indique, Le mystère insondable du pâté chinois veut retracer l’origine de ce triplex culinaire proclamé plat national des Québécois en 2007 par Le Devoir. « Le sol gastronomique du Québec, écrit d’entrée de jeu Jean-Pierre Lemasson, a connu un immense tremblement. Un plat aux allures des plus prolétaires était élu le représentant du goût collectif. Grand emblème de notre identité culinaire, le pâté chinois entrait dans la légende. Et pourtant, nul ne savait d’où il venait » Qu’à cela ne tienne, le présent ouvrage remédie à cette lacune en explorant les multiples champs ‘ culinaire, sociologique, historique, littéraire ‘ qui, chacun à sa façon, permettent de faire quelque lumière sur un mystère bien gardé à la dénomination faussement explicite.

Après une savoureuse description de la « la trilogie stratifiée dans un ordre immuable », qui se décline comme un mantra depuis que la série télévisée la plus populaire au Québec en a fait en soi un personnage de premier plan, Jean-Pierre Lemasson entreprend son enquête en dépouillant livres de cuisine, journaux d’époque afin de retracer l’origine du pâté chinois. Explorant tour à tour la piste des travailleurs chinois venus construire ce fabuleux chemin de fer qui allait réunir deux océans, et ce faisant donner l’illusion d’un beau et grand pays enfin réuni, mais en ce domaine il faut bien admettre que l’assemblage est moins réussi que la fusion des ingrédients du plat qui ici nous occupe, explorant donc les différentes pistes américaines, dont celle du China pie, du nom d’un village où émigrèrent nombre de Québécois au début du siècle dernier, l’auteur s’attaque ensuite à la composition du mets, cherchant la clé du mystère dans cette autre trinité si chère à notre culture occidentale. Le mystère demeurant complet, Jean-Pierre Lemasson épluchera par la suite les livres de recettes de nos arrière-grands-mères, puis ceux des ordres religieux, des entreprises agro-alimentaires, toujours en vain mais toujours avec l’entrain du chercheur infatigable et curieux de lever le voile sur l’aspect insondable de la chose.

À défaut de lever tout doute sur l’origine de notre plat national, Jean-Pierre Lemasson n’en réussit pas moins à nous mettre l’eau à la bouche de la première à la dernière page. Et, comme s’il cherchait à se faire pardonner de nous laisser sur notre faim, il conclut son enquête par plusieurs recettes et suggestions de cépages du terroir pour accompagner le tout. Parions que vous cuisinerez ce mets réconfortant avant la fin de la présente semaine. Bon appétit !

Enregistrement