Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LE LIVRE DES CINQ ROUES

Miyamoto Musashi

LE LIVRE DES CINQ ROUES

Trad. du japonais par Alexis Lavis
Presses du Châtelet, Paris, 2009
110 pages
17, 95 $

Au XVIIe siècle, Miyamoto Musashi était le maître de guerre auprès d'un grand seigneur au Japon, et son activité s'étendait également à la politique, à la diplomatie et aux arts. Lorsque le seigneur rendit l'âme, le maître de guerre vit s'envoler la possibilité d'établir une seigneurie fondée sur les principes martiaux et spirituels auxquels il avait voué sa vie. La mort dans l'âme, il se fit ermite et vécut reclus jusqu'à sa mort qui survint quatre ans plus tard. C'est durant ces années qu'il rédigea son ultime ouvrage, intitulé Gorin-no-shô, soit littéralement le Livre des cinq roues en référence aux cinq éléments que sont la terre, l'eau, le feu, le vent et le vide. Il y a consigné par écrit l'essentiel de son savoir en matière d'escrime et de combat.

Ce manuel traite des principes . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 14 novembre 2010 à 14 h 16 | Mis à jour le 14 juin 2015 à 12 h 02