Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LE JARDIN DÉVASTÉ

Jorge Volpi

LE JARDIN DÉVASTÉ

Trad. de l'espagnol par Gabriel Iaculli
Seuil, Paris, 2009
167 pages
35,95 $

Jorge Volpi est l'un des nouveaux écrivains mexicains de l'heure. Né à Mexico en 1968, il fait partie de ces auteurs qui ont reçu le grand legs de la génération antérieure, celle du 1968 mexicain, de la révolution pacifique, de la culture underground et urbaine, de la nouvelle mexicanité, moderne et à la fois plus près des racines autochtones du Mexique profond. Cette génération qui est aussi celle de la fameuse littérature de la Onda, qui comme son nom l'indique s'est inscrite dans la lignée de la Beat generation, avec quelques années de retard, et beaucoup d'imagination d'avance. Volpi et ses pairs ont poursuivi leur carrière dans des voies plus contenues que leurs aînés, sans doute, mais comme eux ils restent toujours ludiques et impitoyablement lucides.

Les écrivains de la Onda sont passés, laissant derrière eux quelques excès, une formidable propension à l'irr . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 30 décembre 2009 à 21 h 11 | Mis à jour le 18 juin 2015 à 16 h 10