Accueil > Commentaires de lecture > Essai > L’ANNÉE FRANCOPHONE INTERNATIONALE 2001

Numéro 82

Collectif

L’ANNÉE FRANCOPHONE INTERNATIONALE 2001

AFI/Université Laval, Sainte-Foy, 2000
416 pages
19,95 $

Chaque année, depuis maintenant dix ans, L’année francophone internationale propose un bilan détaillé et contrasté de la francophonie dans le monde. L’édition 2001 se divise en deux grandes parties : « Pays et régions » d’une part, « Idées et événements » d’autre part. Plus de 200 collaborateurs (universitaires, journalistes, écrivains ou chercheurs), d’un peu partout sur la planète, ont été mis à contribution pour produire des articles de fond, des tableaux de chiffres, des photos, des cartes ou des graphiques visant à rendre compte des différences politiques, économiques, culturelles et sociales entre 55 pays francophones.

Le premier volet offre un tour d’horizon des faits marquants, dans près de 70 pays ou régions francophones situés en Europe occidentale, en Europe centrale et orientale, en Amérique du Nord, dans la Caraïbe et en Amérique du Sud, en Afrique subsaharienne, au Maghreb, au Proche-Orient, dans l’Océan Indien, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique Sud. Pour chacune de ces parties du globe, on dispose d’un tableau de synthèse reprenant quelques-uns des principaux traits de géographie physique, politique et économique. Pour clore ce segment, une quinzaine de textes rassemblés sous l’appellation « francophonie sans frontières » traitent des pays qui ne sont pas membres de la Francophonie, mais où le français occupe une place importante.

La deuxième section, « Idées et événements », comprend une vingtaine d’articles et quelques entrevues réunis sous les rubriques suivantes : « Sociologie et politique », « Éducation et technologies », « Langue et littérature », « Arts et spectacles ».

L’ouvrage s’achève sur la « Vie institutionnelle et associative » de la Francophonie : on trouve dans les dernières pages un descriptif et les coordonnées des associations qui, dans le monde entier, travaillent au développement de la langue et de la culture françaises.

On est agréablement surpris par la variété des sujets abordés : les incontournables – et nécessaires – topos sur les dictionnaires, le « cyberespace » ou sur les communautés francophones minoritaires au Canada accompagnent des articles sur le Laos, sur la chute de la fécondité au Maghreb ou sur le développement du festival panafricain du cinéma de Ouagadougou. On regrettera, mais c’est une réalité, l’absence de données statistiques transversales, par exemple sur la situation du livre dans la totalité de l’espace francophone.

De lecture facile, l’ouvrage est conçu comme un document d’information et comme un outil de travail : toutes les sections offrent des références bibliographiques actualisées et une carte en couleur du monde francophone est insérée dans le volume.

Publié le 14 janvier 2003 à 14 h 21 | Mis à jour le 2 décembre 2014 à 18 h 38