Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > L’ÂGE DES TÉNÈBRES

Numéro 111

Denys Arcand

L’ÂGE DES TÉNÈBRES

SCÉNARIO

Boréal, Montréal, 2007
172 pages
19,95 $

De tous les cinéastes québécois, Denys Arcand est celui qui a fait paraître le plus grand nombre de transcriptions des dialogues de ses longs métrages, avec des livres consacrés à La maudite galette, Gina, Le déclin de l'empire américain, Jésus de Montréal, Les invasions barbares, et son excellent scénario de la télésérie Duplessis. En fait, il ne s'agit pas du scénario originel qui fut distribué à l'équipe avant le tournage, mais bien d'une transcription exacte des dialogues et d'une description sommaire des séquences, sans pour autant s'apparenter à un roman ou à une « novellisation ».

L'âge des ténèbres raconte la crise intérieure que traverse un Montréalais dans la quarantaine avancée qui s'interroge sur le sens de sa vie banale. Nous sommes témoins de ses contrariétés quotidiennes, mais . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 16 juin 2008 à 20 h 42 | Mis à jour le 26 juin 2015 à 10 h 17