Accueil > Commentaires de lecture > > L’AFFAIRE EDWARD SNOWDEN

Numéro 139

Olivier Kempf, Quentin Michaud

L’AFFAIRE EDWARD SNOWDEN

UNE RUPTURE STRATÉGIQUE

Economica, Paris, 2015
211 pages
35,95 $

Le scandale Edward Snowden éclate en juin 2013. Grâce à cet homme, les journalistes Glenn Greenwald et Laura Poitras révèlent alors, dans le Guardian US et dans le Washington Post, que la fameuse agence américaine de renseignement, la National Security Agency (NSA), intercepte de façon massive les communications d’un très grand nombre de personnes, y compris des citoyens des États-Unis et des hauts dirigeants étrangers. Au cours des semaines et des mois qui suivent, les nouvelles révélations orchestrées par Snowden et les journalistes permettront de réaliser à quel point toutes sortes de communications et de données sont ciblées par l’agence : conversations téléphoniques, courriels, textos, photographies, informations contenues dans les profils Microsoft, Facebook, Google, Instagram, etc. Il s’avère que des compagnies de communication et d’informatique américaines contribuent à cette récolte. Sans compter que d’autres sources sont aussi exploitées à grande échelle : par exemple . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 9 juillet 2015 à 16 h 31 | Mis à jour le 9 juillet 2015 à 16 h 33