Arnaldur Indridason

LA VOIX

Métailié, Paris, 2007
330 pages
29,95 $

Fin décembre, peu avant le début de la fête des enfants dans un grand hôtel de Reykjavík, on découvre le père Noël poignardé dans le sous-sol de l'établissement. Pourquoi a-t-on assassiné ce brave quinquagénaire, en apparence sans histoire, qui faisait office de portier et d'homme à tout faire ? C'est ce que tenteront de découvrir l'inspecteur Erlandur et son équipe.

La victime, Gudlaugur Egilsson, dit Gulli, avait connu dans sa prime jeunesse une gloire éphémère. Doté d'une voix « céleste », il était promis à une grande carrière. Après avoir enregistré deux disques et au moment où il s'apprêtait à entreprendre une tournée dans les pays scandinaves, sa voix s'était subitement cassée. Dès lors, rejeté par sa famille et par son public, Gulli s'était fait oublier jusqu'au jour où on le retrouve dans le cagibi qui lui servait de refuge depuis vingt ans, le c . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 mars 2008 à 13 h 29 | Mis à jour le 12 juin 2015 à 12 h 25