Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LE SABLIER DU GRAND ZOR

Stéphane-Albert Boulais

LE SABLIER DU GRAND ZOR

LA TRILOGIE DE LO

Écrits des Hautes-Terres, Montpellier, 2006
237 pages
22 $

À nouveau, l'auteur de la tétralogie Blisse se fait le chantre de son coin de pays. Il nous entraîne à Maniwaki, en compagnie de la géophysicienne Anna Estula, l'héroïne. D'abord peu disposée à quitter Ottawa pour participer à un congrès dans ce « bled perdu de la Haute-Gatineau», la jeune femme y sera attirée après avoir reçu une lettre anonyme et une améthyste. La jeune scientifique, peu encline au mystère, se laisse néanmoins captiver par une histoire susceptible de lui fournir la résolution de l'énigme que lui posait la lettre. Or l'histoire lui est présentée comme réelle : celle de personnages ayant vécu un siècle plus tôt sur les terres des Hautes-Rivières. Anna Estula, qui a la réputation d'être dure et froide, s'identifie à l'héroïne de cette histoire, Loule, qui découvre la passion et les tourments . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 7 octobre 2007 à 13 h 03 | Mis à jour le 20 mars 2015 à 10 h 01