Hanne Ørstavik

LA PASTEURE

Trad. du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud
Les Allusifs, Montréal, 2008
258 pages
29,95 $

Le bout du bout du monde se situe sans doute au nord-est de la Norvège, là où le pays se confond avec ses voisins finlandais et russe. Dans le grand blanc du Finnmark, sur la mer de Barents, vit depuis dix mille ans le peuple Same  ou Saami. Hanne Ørstavik y est née en 1969 et y conduit son personnage, Liv, 35 ans, doctorante en théologie.

La pasteure est luthérienne bien sûr, car l'action se passe en Scandinavie, là où les femmes prêtres sont nombreuses. « Ceci est le sang du Christ. J'ai fait un pas de côté, versé du vin dans la coupe suivante. » Liv veut vraiment être un bon ministre dévoué à sa communauté. « Je me tenais devant l'autel pendant qu'on chantait un psaume. Et il y avait une telle paix. »

La thèse de théologie de Liv, commencée en Allemagne, l'a amenée dans ce . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 25 septembre 2009 à 14 h 28 | Mis à jour le 22 juin 2015 à 10 h 44