Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LA MÉLANCOLIE DE ZIDANE

Jean-Philippe Toussaint

LA MÉLANCOLIE DE ZIDANE

Minuit, Paris, 2007
17 pages
9,95 $

9 juillet 2006, Berlin. La planète au complet (à quelques millions près ) a les yeux rivés sur le terrain de football pour la finale de la Coupe du monde où un joueur, à lui seul, supplante toute l'action : Zinedine Zidane. À ce moment précis, il foule, pour la dernière fois comme joueur, l'herbe d'un stade. Quelle que soit l'issue du match, elle sera tragique. Car Zidane est sorti de sa retraite, un an moins un jourexactement, pour se joindre à l'équipe de France. Avec le brassard de capitaine, il a mené l'équipe à la finale.

Zidane, c'est un des plus grands joueurs de tous les temps. Sur la scène du football international, il sera auréolé de deux titres prestigieux, soit le Ballon d'or et le joueur FIFA de l'année en 1998. Cette même année, avec l'équipe de France, il remportera la Coupe du monde et, deux ans plus tard, le championnat d'Europe des nations . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 mars 2008 à 15 h 28 | Mis à jour le 12 juin 2015 à 13 h 38