Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Le mafioso Chet Fiore entreprend de corrompre un brillant et éminent financier de Wall Street, Jeffrey Blaine, dans le but avoué de lui faire blanchir de l’argent pour le compte de son chef, Gaetano Falcone. On tend un traquenard à Jeffrey Blaine lors de la soirée d’anniversaire de sa fille qui, heureuse coïncidence, s’est amourachée d’un des hommes de main de Fiore, le jeune et séduisant Eddie Vincenzo. Or, le talentueux financier de chez Layne Bentley s’avérera plus facile à convaincre que ne l’avait d’abord imaginé Fiore

Pour s’acquitter de son mandat, Blaine se gagnera la complicité d’un jeune Cubain ambitieux, crack en informatique, prêt à déjouer les systèmes de sécurité de chez Layne Bentley et qui veillera, bien entendu, à effacer toutes traces des transactions douteuses. Grâce à un ingénieux programme mis au point par les deux collègues, chacun y trouvera son compte, sauf le prête-nom Clint Bolling de PetroBoll et sa très jeune épouse.

Pendant ce temps, deux flics, l’agent double Schliester et son comparse Gogarty, de même que la procureure Elaine Lester, tentent de traquer Fiore et tous ceux qui participent avec lui, petits magouilleurs et grands truands, à des activités criminelles telles que les pratiquent tous les mafiosi de ce monde.

On suit avec intérêt les aventures de Jeffrey Blaine et de sa famille dans les méandres sordides d’un monde où les non-initiés devront faire leurs classes rapidement. Mais voilà, on ne fait pas affaire avec l’oligarchie mafieuse de New York sans y laisser quelques plumes… à moins d’en être tellement pourvu que quelques plumes en plus ou en moins ne fassent pas vraiment de différence. Ce qui, on le verra, n’est pas l’apanage de tous.

Enregistrement