Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LA GRIFFE DU SUD

Numéro 80

Patricia Cornwell

LA GRIFFE DU SUD

Trad. de l’américain par Jean Esch
Calmann-Lévy, Paris, 1999
383 pages
29,95 $

La chef de police Judy Hammer est invitée à venir mettre de l’ordre dans le service de police de la ville de Richmond, capitale de la Virginie. Elle emmène avec elle ses deux assistants, Virginia West et Andy Brazil. Pour la majorité des habitants de l’ancienne capitale du Sud sécessionniste, les trois policiers appelés à la rescousse ne sont cependant pas les bienvenus. Ces gens, et en particulier les policiers locaux, considèrent qu’il n’est nul besoin d’avoir recours à des étrangers pour mettre de l’ordre chez eux. On ne tarde donc pas à mettre en doute l’efficacité de l’équipe du chef Hammer lorsqu’un gang de jeunes criminels commet des vols en série et même un assassinat, et surtout lorsqu’une statue de Jefferson Davis, qui fut jadis à la tête de la Confédération, est vandalisée. Comme si cela n’était pas suffisant, le nouveau système informatisé qui devait aider à la résolution des crimes est mis hors d’usage par un pirate informatique. Mais, on s’en doute, Judy Hammer et son équipe viendront à bout de tous ces problèmes et, comme il se doit, la justice triomphera finalement…

Publié le 14 janvier 2003 à 14 h 21 | Mis à jour le 3 décembre 2014 à 16 h 46