Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LA COUR DES CONTES

Marc Vaillancourt

LA COUR DES CONTES

Triptyque, Montréal, 2006
93 pages
17 $

Objet un peu baroque et surprenant, le dernier ouvrage de l'essayiste, poète et romancier Marc Vaillancourt, La cour des contes, est un recueil contenant quatre récits, dont trois plutôt brefs et un dernier plus élaboré. L'étrangeté, le fantomatique, voire la fantasmagorie sont au rendez-vous dans ces contes nouveau genre aux sujets inédits ; sont également présents des thèmes liés au religieux, à la rédemption, à la mort, à l'éternité. Ainsi, le premier récit propose l'histoire de Monelle qui, soudainement éprise de mysticisme, quitte sa vie montréalaise pour gagner la campagne dans une sorte de pèlerinage, et qui, en bout de parcours, exprime le désir de joindre l'ordre des Carmélites. Le second récit relate quant à lui le périple d'un homme renvoyé sur terre après sa mort, cela afin de racheter une existence jugée mauvaise par saint Pierre. « In extremis », suivant le titre, Xavier . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 juin 2007 à 15 h 00 | Mis à jour le 3 juillet 2015 à 14 h 09