Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > JUSTE AVANT LE CRÉPUSCULE

Stephen King

JUSTE AVANT LE CRÉPUSCULE

Trad. de l'américain par William Olivier Desmond
Albin Michel, Paris, 2010
412 pages
32,95 $

Stephen King est un écrivain plein de ressources, tenace et qui respecte son fidèle lecteur, se confie à lui. En effet, comme c'est le cas dans plusieurs de ses ouvrages, il nous invite ' au moyen d'un prologue, d'une introduction ', à tenter de comprendre son processus de création. Composé de treize nouvelles et paraissant à la suite du somptueux Duma Key (Albin Michel, 2009), Juste avant le crépuscule est issu d'un travail d'édition que King a réalisé en 2006 pour la série annuelle Best American Short Stories dont il avait à assumer la direction littéraire en tant qu'« éditeur invité ». C'est en parcourant des centaines de nouvelles qu'a germé en lui l'idée de ce recueil, s'inspirant, nous dit-il, de son écriture dite à l'« ancienne manière » (pensons à l'incontournable Night Shift paru chez New American Library en 1979). L'écriture de ces histoires s . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 12 novembre 2010 à 16 h 03 | Mis à jour le 14 juin 2015 à 11 h 47