Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Depuis le début de la guerre civile en Syrie, certaines voix se font entendre en Occident selon lesquelles il faut renouer avec le bourreau de Damas, Bachar al-Assad, pour mieux contrer les radicaux islamiques, devenus un ennemi commun ; Nicolas Hénin s’inscrit en faux contre cette approche. Selon lui, le régime syrien n’a rien du « rempart laïc » et du protecteur des minorités qu’il prétend être : au contraire, c’est lui qui alimente les communautarismes depuis le déclenchement du Printemps arabe, cela afin de se présenter comme l’allié naturel d’un Occident naïf et manipulable.
Ce livre est une charge contre le régime syrien de Bachar al-Assad et les aveuglements de l’Occident dans sa politique au Moyen-Orient.
Nicolas Hénin n’est pas le dernier venu. Il a été journaliste en Irak et en Syrie durant nombre d’années, et un des rares otages des djihadistes à avoir été libérés. C’était . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement