Sonia K. Anguelova

EUX AUTRES

Christian Feuillette, Montréal, 2006
173 pages
22,95 $

Déjà en ouvrant le livre de Sonia Kaleva Anguelova, on devine que les marginaux y auront une place de choix : le recueil est entre autres dédié aux exilés, aux exploités, aux femmes monoparentales. Il n'est pas surprenant, alors, d'y trouver les portraits de ces personnes, croisées fréquemment, dont on se demande si rarement qui elles sont vraiment. Pensons aux cordonniers, aux concierges...

Pleine de compassion lorsqu'il s'agit de ces gagne-petit, la narratrice (c'est presque toujours une femme) change rapidement de ton quand elle tombe sur des représentants d'autres classes. Ironique en parlant d'un critique de théâtre (qui, s'il ne se permet pas d'applaudir à la fin d'un spectacle, ne se gêne pas de profiter de la bière offerte gratuitement après la représentation), elle devient furieuse en écoutant les propos d'un immigrant : «Vous serez bientôt comme nous en France - envahis ! [...] Ces maudits Arabes ! Sales, menteurs, voleurs, paresseux . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 7 octobre 2007 à 14 h 01 | Mis à jour le 30 juin 2015 à 14 h 15