Numéro 95

William Diehl

EUREKA

Trad de l'américain par François Thibaux
L'Archipel, Paris, 2003
482 pages
29,95 $

Le 26 mai 1941, le sergent Zeke Bannon de la police de Los Angeles et son coéquipier Ski Agassi se rendent au domicile de Verna Wilenski, qui a été trouvée morte électrocutée dans sa baignoire. Tout porte à croire qu’il s’agit d’un accident. Cependant, le fait que des chèques de cinq cents dollars aient été mystérieusement déposés tous les mois dans le compte en banque de la victime depuis des années intrigue le sergent Bannon. Il se rend donc à San Pietro, une ville voisine autrefois appelée Eureka, d’où proviennent la majorité des chèques. Les gens de l’endroit ne se montrent pas très coopératifs, même le shérif Culhane, qui est candidat au poste de gouverneur de l’État, n’apprécie pas qu’on vienne enquêter sur son territoire. L’autopsie révèle cependant que Verna Wilenski a été assassinée et Bannon et Agassi poursuivront leur investigation. Les obstacles seront nombreux et il sera parfois difficile de distinguer les alliés des adversaires. Personne ne semble avoir intérêt à ce que le voile soit levé sur les mystères entourant une fusillade survenue à Eureka en 1921.

Eureka est un thriller à l’intrigue soutenue et aux multiples rebondissements. Parions que vous aurez peine à le refermer avant d’en avoir terminé la lecture. Peut-être une ou deux nuits blanches en perspective.

Publié le 15 juin 2004 à 12 h 13 | Mis à jour le 21 décembre 2014 à 9 h 57