Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Encore bon nombre de parents ne le savent pas, mais l'automne 2008 marque un tournant dans les programmes scolaires au Québec. Pour la première fois en effet, les enfants québécois, quelle que soit leur origine, recevront un enseignement d'éthique et de culture religieuse rompant définitivement avec l'enseignement confessionnel donné depuis des décennies.

L'auteur d'Éthique, culture religieuse, dialogue, un philosophe, est bien placé pour en parler : il a fait partie de l'équipe qui a conçu ce programme commandé par le ministère de l'Éducation. De quoi s'agit-il au juste ? D'une école neutre, laïque, où toutes les conceptions de la vie doivent se rencontrer en toute transparence, en toute harmonie. Pour les parents religieux, cela veut dire que, si leurs enfants seront accueillis dans le respect de leurs croyances, ils n'en seront pas moins exposés au pluralisme des pensées, dont l'athéisme. À l'inverse, les parents . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement