Accueil > Commentaires de lecture > Essai > DROITE ET DÉMOCRATIE AU QUÉBEC

Sous la direction de Nelson Michaud

DROITE ET DÉMOCRATIE AU QUÉBEC

ENJEUX ET PARADOXES

Presses de l'Université Laval, Québec, 2007
207 pages
25 $

Même si, comme dans tout ouvrage collectif, les contributions sont d'inégale valeur, une certitude s'impose : autant que sa rivale, la droite a droit à son temps de parole. Ce n'est ni en l'ignorant ni en lui niant tout mérite qu'on nourrira le débat démocratique. Certains lecteurs profiteront de ce livre pour la mieux détester ; d'autres puiseront ici de quoi la vanter sur la place publique ; tous la connaîtront mieux.

La démarche choisie par le coordonnateur Nelson Michaud frappe par son bon sens. D'abord, pour savoir de quoi l'on parle, la définition des termes. Ensuite, un regard sur le regain de popularité de la droite. Enfin, la relation de la droite avec les divers types de formation politique, la démocratie et les contextes canadien et étatsunien.

La plupart des textes paient tribut aux usages universitaires, dans certains cas jusqu'au jargon inclusivement. Les choses sont dites dans le respect des nuances, à distance des proc . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 1 décembre 2007 à 16 h 44 | Mis à jour le 30 juin 2015 à 14 h 01