Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > DEUX CHAMBRES AVEC SÉJOUR
Deux chambres avec séjour

Ibrahim Aslân

DEUX CHAMBRES AVEC SÉJOUR

PETIT FEUILLETON DOMESTIQUE

Trad. de l’arabe par Stéphanie Dubois
Actes Sud/Sindbad, Arles/Paris, 2013
121 pages
27,95 $

Ce court bouquin, qui se lit en à peine une ou deux heures, décrit par petites touches le quotidien d’un couple égyptien vieillissant, Khalil et sa femme Ihsan.

En de brefs chapitres de trois, quatre pages, l’auteur, décédé en 2012, relate sans artifice la vie au jour le jour de ce couple de classe moyenne, sans histoire, ayant eu deux garçons, maintenant mariés. Leur quotidien, dans un appartement urbain, évolue sans gros tracas, et vers le milieu du roman, doucement, disparaît Ihsan, laissant seul son mari.

Ce roman est celui d’une vie qui se termine, avec un Khalil passablement isolé, soucieux de ses petites manières, supportant au mieux ses petites douleurs, parfois vraies, parfois imaginées. Mais qui se permet aussi, vieillesse aidant, de perdre quelques retenues, posant des questions à quiconque et comme bon lui semble.

Les lecteurs intéressés par le monde arabe profiteront d’une description tout à fait juste de la vie en Égypte : au café, à l’h . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 1 avril 2014 à 13 h 50 | Mis à jour le 4 juin 2015 à 10 h 38