Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Depuis les années 1990, les écrits de marcheurs relatant leur expérience sur les routes de Saint-Jacques-de-Compostelle ont donné lieu à un véritable phénomène éditorial. Uniquement au Québec, plus d’une trentaine de témoignages ont été publiés en volumes de 1997 à nos jours. Cet engouement pour le Chemin n’a toutefois généré que très peu d’écrits de fiction jusqu’à présent. Aussi le roman de Mylène Gilbert-Dumas est-il l’un des rares romans québécois, après celui de Maryse Rouy entre autres (Au nom de Compostelle, 2003), à se dérouler sur le Chemin des étoiles, du moins, en l’occurrence, dans la partie française qui va du Puy-en-Velay à Golinhac. Ce roman raconte comment la vie ordonnée de Mireille, une femme dans la quarantaine, mariée et mère de trois enfants, est bouleversée après qu’elle s’est laissé convaincre par sa . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement