Accueil > Commentaires de lecture > Essai > DES TOITS SUR NOS RIVIÈRES

Éric Clusiau

DES TOITS SUR NOS RIVIÈRES

LES PONTS COUVERTS DE L’EST DU CANADA

Hurtubise HMH, Montréal, 2000
120 pages
39,95 $

160 des 162 ponts couverts que compte le Canada se trouvent au Québec et au Nouveau-Brunswick. Éric Clusiau, photographe professionnel, s’est visiblement régalé à les répertorier puis à en écrire l’histoire qu’accompagnent des prises de vue tour à tour insolites, tragiques ou simplement superbes.

« C’est vers 1730, alors qu’il fallait un mois pour aller de Québec à Montréal et en revenir, que furent édifiés les premiers ponts », nous dit Fernand Caron dans la préface. À partir de ce constat, l’auteur a bâti un projet fort intelligemment planifié : après un exposé des « bien bonnes raisons de construire des ponts couverts », nous est présenté avec toute la rigueur du chercheur ce « patrimoine au goût du jour ». L’étude se fait délicatement chronique, quand nous est contée la « petite histoire » de ces poutrages, assurément la plus charmante : « ponts des amours », les « kissing bridges de nos voisins du sud et du Nouveau-Brunswick » ont encore, gravées gauchement sur leurs poutres porteuses, les innombrables initiales d’amoureux anonymes. Et l’on songe avec l’auteur à The Bridges of Madison County, ce joli film qui réunit Clint Eastwood et Meryl Streep et dont le rôle titre fut tenu, non sans noblesse, par le pont de Roseman, en Iowa Si ces ponts, que la discrétion honore, ont abrité des amours clandestines, ils ont aussi à l’occasion été « farceurs » ou « baladeurs » ; Éric Clusiau narre avec malice des épisodes plus rocambolesques, comme celui du pont Turgeon de Villemontel qui profita d’une crue printanière pour s’échapper !

S’il y a parfois, on le devine, une subtile inclination vers l’anthropomorphisme dans la façon d’évoquer ces toits sur nos rivières, c’est que les âmes des artisans, facteurs de madriers, aiment à hanter probablement leurs œuvres, plus vivantes que vives

Une très belle idée de cadeau que vous ne vous résoudrez peut-être jamais à offrir ! Grâce à la recension exhaustive des ponts couverts de l’Est du Canada qu’a faite pour nous l’auteur, il se pourrait bien que la perspective d’un petit périple à la rencontre de ce patrimoine fascinant et original vous séduise.

Publié le 14 janvier 2003 à 14 h 21 | Mis à jour le 14 janvier 2003 à 14 h 21