Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > DEPUIS LES CENDRES
Depuis les cendres

Emmanuel Bouchard

DEPUIS LES CENDRES

Septentrion, Québec, 2011
162 pages
16,95 $

Fort bien accueilli par la critique, Au passage, le recueil de nouvelles que faisait paraître Emmanuel Bouchard en 2008, nous révélait un nouvel écrivain qui avait su proposer une vision toute personnelle de la vie d’un quartier de la Basse-Ville de Québec et des gens qui l’habitent. Le recueil se démarquait notamment par la sobriété du ton qui émanait des nouvelles, par l’équilibre maintenu entre la description du quotidien et le merveilleux qui peut en émaner, puisant à même le particulier pour laisser entrevoir l’universel, la fantaisie, l’onirisme et la poésie que recèlent certaines situations. On ne pouvait que s’attacher aux personnages mis en scène, et se laisser prendre à son tour au passage. Emmanuel Bouchard nous revient cette fois avec un roman plus intimiste, Depuis les cendres, qui confirme l’acuité de son regard, sa capacité de donner vie à des personnages et d’aborder . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 21 mars 2014 à 14 h 12 | Mis à jour le 9 juin 2015 à 14 h 57