Jasper Fforde

DÉLIVREZ-MOI !

Trad. de l'anglais par Roxane Azimi
Fleuve noir, Paris, 2005
412 pages
34,95 $

À l’aulne de nos lectures récentes, rien n’est paru de plus délicieux, de plus inventif et de plus délirant que Délivrez-moi !, de l’Anglais Jasper Fforde. Ni ouvrage d’anticipation, ni thriller au sens classique, ce roman est impossible à résumer. Disons que l’action se déroule dans les années 80, dans une Angleterre sillonnée par les mammouths, en guerre depuis 150 ans avec la Crimée, où les personnages voyagent dans le temps, où les « Neandertals » conduisent des voitures de métro et où les crimes littéraires font de tels ravages qu’on a dû créer une brigade spéciale d’intervention. Perdu ? Patience, nous n’en sommes qu’au décor.

Formant un tout en lui-même, Délivrez-moi ! est le prolongement du précédent roman de Jasper Fforde, L’affaire Jane Eyre. Dans ce dernier, le triste roman d’amour de Charlotte Brontë se trouve privé de son héroïne, kidnappée par un dangereux criminel venu du monde réel, le terrible Acheron Hadès. C’est la panique chez les fans. Plus habituée à débusquer les contrefaçons et les erreurs typographiques qu’à traquer les tueurs, la détective littéraire Thursday Next réussira, après bien des aventures, à ramener la douce Jane entre les pages de « son » roman et du même coup à trafiquer la fin pour la rendre plus « hollywoodienne ».

Dans Délivrez-moi !, Thursday Next doit s’introduire à nouveau dans une œuvre littéraire, en l’occurrence « Le corbeau » d’Edgard Allen Poe, pour libérer un homme qu’elle y a enchaîné lors de sa précédente enquête afin de ressusciter son mari « éradiqué » par une grosse multinationale américaine. Aidée de son père mort – ce qui ne l’empêche pas de rendre visite quotidiennement à sa veuve – et qui voyage librement dans le temps, du chat du Cheschire venu d’Alice au pays des merveilles et d’une Miss Havisham pétaradante tout droit sortie des Grandes espérances de Charles Dickens, notre détective doit, de surcroît, sauver le monde de sa disparition.

Inclassable, mais parfaitement cohérent malgré le foisonnement de rebondissements abracadabrants, Délivrez-moi ! est un roman unique en son genre, intelligent, spirituel et pétillant. On en redemande encore et encore.

Publié le 25 novembre 2005 à 14 h 07 | Mis à jour le 26 décembre 2014 à 7 h 45