Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Dans De l’absinthe au thé vert, Thierry Dimanche, fidèle à lui-même, s’adresse au lecteur et démarre en lion en citant « G. de N. ». Encore ici, on retrouve des jeux de formes, des oppositions, de l’écriture automatique et des photographies de champignons. Ici aussi, Dimanche démontre son talent pour la formule : « Quelques poèmes derrière la cravate / et puis je suis à vous ». Bien que d’un intérêt inégal – parfois la forme cache le fond -, les poèmes de Thierry Dimanche appellent à la lecture.

Enregistrement