Accueil > Commentaires de lecture > Essai > COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L’ON N’A PAS LUS ?

Pierre Bayard

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L’ON N’A PAS LUS ?

Minuit, Paris, 2007
164 pages
28,95 $

Au fond, que se passe-t-il quand deux personnes discutent de livres ? « Les discours sur les livres relèvent d'une relation intersubjective, c'est-à-dire d'un rapport de forces psychiques, où la relation à l'Autre, quelle que soit la nature de cette relation, prend le pas sur la relation au texte, lequel, par voie de conséquence, n'en demeure pas indemne. » Finalement, parler de livres a assez peu à voir avec la lecture. C'est le postulat iconoclaste que pose Pierre Bayard dans son essai Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ?

Ce professeur de littérature à l'Université de Paris avance également qu'il « n'y a donc aucune raison pour [ ] ne pas reconnaître que nous n'avons pas lu tel élément de la bibliothèque collective, ce qui ne nous empêche pas d'avoir de celle-ci une vue générale et de rester l'un de ses lecteurs. C'est l'ensemble . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 juin 2007 à 15 h 20 | Mis à jour le 3 juillet 2015 à 14 h 11