Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > CHOIX DE POÈMES (PAS TROP LONGS)

Michel Garneau

CHOIX DE POÈMES (PAS TROP LONGS)

L’Oie de Cravan, Montréal, 2019
422 pages
26 $

C’est un beau et joyeux poète en salopette qui nous accueille en page couverture. Il nous fait signe d’entrer dans la maison du poème qu’érige tout recueil. Il nous reçoit avec un sourire aussi large que ses mains dans un choix de textes effectué par l’auteur lui-même.

Cette photo est déjà une sorte de manifeste. Nous n’entrerons pas dans la chambre esseulée d’un auteur qui craint la vie. Nous sommes les bienvenus dans ses poèmes.

L’anthologie ne se présente pas dans l'ordre chronologique. Cela a pour effet d’éviter une sorte de sacralisation du texte trop souvent figé par ce genre d’exercice. Avec Michel Garneau, on est du côté du vivant. Dans une superbe présentation, il nous raconte ce qui a présidé au choix des poèmes « pas trop longs ». Il y parle notamment de cette décision de revoir et de corriger certains textes pour que le po . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 9 avril 2020 à 9 h 04 | Mis à jour le 23 avril 2020 à 13 h 18