Numéro 82

Mo Hayder

BIRDMAN

Trad. de l’anglais par Thierry Arson
Presses de la Cité, Paris, 2000
501 pages
29,95 $

À Greenwich, en banlieue de Londres, l’inspecteur Jack Caffery est tiré du lit pour se rendre sur les lieux d’un crime où l’on trouve d’abord un seul cadavre. Un coup de fil des policiers restés sur place pour ramasser la dépouille et les pièces à conviction annonce bientôt qu’il y en a quatre autres L’autopsie révèle que les victimes, toutes des femmes, ne se sont pas débattues pour la plupart et, encore plus curieux, qu’il y a à l’intérieur des corps horriblement mutilés un organisme étranger, signature du tueur. Toutes pratiquaient la prostitution. La majorité d’entre elles consommait aussi des drogues dures. Il semble qu’elles avaient une connaissance commune mais les gens du milieu sont très discrets et peu coopératifs avec les forces de l’ordre. Aidé de l’attachant inspecteur Essex, Caffery s’attelle à la tâche, voulant découvrir au plus vite ce tueur fou. Un autre inspecteur affecté à l’enquête commet gaffe sur gaffe avec ses idées préconçues et son racisme évident. Il rejette des informations qu’il juge inutiles, comme elles ne concordent pas avec l’idée qu’il s’est faite du tueur. Malgré cela, l’enquête de Caffery progresse. Mais alors qu’il croit avoir démasqué le coupable, un autre meurtre survient, portant les mêmes caractéristiques que les précédents. Et s’il obtient beaucoup de succès auprès de ses collègues féminines, il ne le voit pas, occupé qu’il est par une relation amoureuse insatisfaisante et par ses investigations. Il est d’ailleurs de plus en plus obsédé par l’idée de résoudre son enquête car il s’est attaché à une femme qui pourrait bien être dans la ligne de tir du bourreau. Il y a un dénouement à la fois dans le cas qui le préoccupe et dans sa vie privée.

Publié le 14 janvier 2003 à 14 h 21 | Mis à jour le 9 janvier 2015 à 11 h 37