Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > BERLIN ALEXANDERPLATZ

Alfred Döblin

BERLIN ALEXANDERPLATZ

Trad. de l’allemand par Olivier Le Lay
Gallimard, Paris, 2009
459 pages
46,50 $

Alfred Döblin, né en 1878, a été médecin dans les quartiers populaires de Berlin. Étant juif, il a dû quitter l'Allemagne en 1933. Il a vécu en France et aux États-Unis pendant plusieurs années, pour ne retourner dans son pays qu'en 1957, peu avant sa mort. Son roman Berlin Alexanderplatz a été publié chez Gallimard dès 1933. Mais pour la présente édition, une nouvelle traduction a été réalisée par Olivier Le Lay. Une traduction qui fait retrouver à l'œuvre « toute la puissance de sa langue, sa violence, sa richesse et son urgence ». Il faut dire que ce n'était pas là une tâche aisée, car Berlin Alexanderplatz est vraiment un roman singulier. Et quel style unique que celui d'Alfred Döblin ! Il emprunte une voix brute, calquée sur l'oral, cynique et parfois déroutante, où alternent le soliloque du protagoniste et la parole du narrateur-auteur . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 30 décembre 2009 à 18 h 29 | Mis à jour le 19 juin 2015 à 10 h 53