Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

En 1942, le journaliste Lucien Rebatet publie Les décombres, un violent pamphlet antisémite et collaborationniste de près de 700 pages qui allait changer sa vie. Cet ouvrage longtemps censuré a été réédité il y a quelques mois chez Robert Laffont1. C’est l’occasion de revenir sur une carrière littéraire atypique.

Au moment de la réédition de Mein Kampf de Hitler et après la publication récente au Québec des pamphlets de Céline2, le brûlot de Rebatet ne passe pas inaperçu : le premier tirage a été épuisé dès la sortie du livre en octobre dernier, comme un clin d’œil au best-seller qu’il fut sous l’Occupation. De facture . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement