Accueil > Articles > Les vivants, les morts et les autres de Pierre Gélinas

Pierre Gélinas

Les vivants, les morts et les autres de Pierre Gélinas

Le roman d'apprentissage d'un homme libre

Trois-Pistoles réédite Les vivants, les morts et les autres1, un roman de 1959 de Pierre Gélinas, préfacé pour l'occasion par Jacques Pelletier. Décédé en 2009 dans l'indifférence complète, Gélinas, né en 1925, n'était plus lu depuis longtemps, même s'il était revenu à l'écriture dans les années 1990 après un silence éditorial de plus de 30 ans.

Que Les vivants, les morts et les autres soit en partie un roman autobiographique ne fait aucun doute, et ce, sur les plans politique et intellectuel : il s'agit essentiellement d'une sorte de bilan fait par un jeune homme sans doute quelque peu désillusionné par le syndicalisme et le communisme après y avoir vécu le meilleur de sa courte existence, mais qui a néanmoins traversé des expériences qui ont contribué à l'amener vers l'âge d'homme . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 5 avril 2011 à 13 h 09 | Mis à jour le 13 avril 2015 à 19 h 45